La compagnie pétrolière publique chilienne met en service le premier véhicule fonctionnant au GNL

17-08-2020

Marquant une nouvelle étape dans son engagement en faveur d'une matrice énergétique nationale plus propre et plus durable, le premier camion de la flotte de l'ENAP qui utilise du GNL a commencé à fonctionner. Le véhicule est plus efficace, émet moins de bruit et 15% moins de gaz à effet de serre par rapport à un véhicule similaire fonctionnant au diesel.

Fabriqué par la société italienne Iveco et exploité par Transportes Santa María et Cryolab, ce véhicule a effectué son premier voyage depuis le terminal Quintero GNL, où il a effectué sa première charge de carburant sous des mesures de sécurité strictes. D'une autonomie d'environ 1 600 kilomètres, le camion a atteint l'usine de regazéification de l'ENAP à Pemuco, où le gaz transporté a été injecté dans le réseau de Concepción.

«Ce bel exemple de l'équipe ENAP montre ce qui peut être fait avec créativité et innovation», a déclaré le ministre de l'Énergie Juan Carlos Jobet.

 «Nous voulons pousser vers une matrice énergétique plus respectueuse de l'environnement. Et c'est un camion qui consomme du GNL, qui pollue à peine. Il a une très grande autonomie et il est aussi beaucoup plus silencieux, ce qui améliore la qualité de vie des gens et rend la conduite plus agréable… C'est un très bon exemple que nous pouvons générer des investissements et une plus grande efficacité dans les opérations tout en respectant l'environnement. Le gouvernement s'est engagé à évoluer vers une matrice plus propre et plus particulièrement à nettoyer les transports, qui sont l'un des secteurs les plus complexes », a-t-il ajouté.

Le directeur général de l'ENAP, Andrés Roccatagliata, a également déclaré: «En tant qu'entreprise publique clé pour la fourniture de carburants dans le pays, nous donnons l'exemple, en innovant, pour passer à une technologie plus respectueuse de l'environnement. Nous sommes très heureux de vous présenter le premier camion 100% GNL de notre flotte. »

L'exécutif a souligné que la société d'État avait pour objectif de «ne pas rester dans cette expérience pilote, mais de faire en sorte que le reste des entreprises, le reste de la flotte, le reste des transporteurs s'inspirent, pour que nous regardions tous cette technologie. ce qui est plus que justifié.

En fait, ce camion fait partie du projet développé par le Département Gaz et Énergie de l'ENAP en vue d'installer le GNL comme carburant alternatif pour le transport routier de marchandises et les transports publics.

Actuellement, l'entreprise publique dispose d'une flotte de 94 camions qui parcourent environ 18 000 000 de kilomètres par an entre les différentes installations et desservent ses principaux clients, afin de garantir l'approvisionnement en carburant du pays.

Sur la base des résultats des premiers trajets du camion GNL, l'entreprise pourrait entamer le processus de conversion progressive de ses véhicules, en profitant des avantages économiques et environnementaux que le GNL apporte au transport routier de marchandises.


Obtenez le dernier prix? Nous répondrons dès que possible (dans les 12 heures)